Pret credits

La réforme du prélèvement à la source reportée en 2019, une bonne idée ?

Le prélèvement à la source des impôts sur le revenu prévu en 2018 a été remis en 2019 suivant la décision d’Emmanuel Macron. En effet, 2018 devait représenter une année de transition quant à l’application de ce nouveau mode d’acquittement de l’impôt sur le revenu. Quels sont les impacts sur le report de ladite réforme ?

2017 ne sera plus une année fiscale blanche

Avec la mise en place de la réforme du prélèvement à la source en 2018, les contribuables se sont attendus à une année fiscale blanche pour 2017. En effet, si les impôts de 2016 sont déclarés en 2017, ce seront les impôts de 2018 qui seront prélevés la même année c’est-à-dire en 2018, d’où l’année fiscale blanche pour 2017. Si le report de l’application de la réforme a cependant lieu en 2019, les revenus de 2017 continueront donc à être déclarés en 2018.

Par ailleurs, en prélevant les impôts depuis la source, le montant de la fiche de paie du salarié sera diminué de celui de l’impôt dû. La réforme constitue en outre une certaine charge pour les chefs d’entreprise. Pour les retraités, l’impôt dû sera prélevé par la caisse de retraite. Le calcul se fait entre autres sur la base d’un taux, et le prélèvement sera inscrit sur le relevé de pension. En revanche, les TNS ou travailleurs non-salariés procèderont au règlement de leur IR par le biais d’acomptes, tous les mois ou tous les trimestres. Les TNS sont les agriculteurs, les commerçants, les professionnels libéraux, les artisans, etc.

Pourquoi ce report en 2019 ?

Le ministre de l’action et des comptes publics déclare qu’il est primordial d’évaluer la solidité du dispositif à mettre en place, notamment au niveau de ceux qui seront amenés à collecter les impôts : les employeurs, les caisses de retraite, etc.